Comment se fait la production de carte électronique ?

La fabrication d’une carte électronique est un processus complexe qui nécessite une grande précision et un contrôle rigoureux de la qualité. Or, les cartes électroniques jouent un rôle crucial dans la vie quotidienne. Ce qui fait que sa fabrication est primordiale. Quelles sont alors les étapes importantes de la fabrication d’une carte électronique ? 

La conception du schéma électronique 

La première étape est la conception de la carte électronique. Que ce soit du fait d’une entreprise comme celle présentée sur https://www.eree-carte-electronique.fr/ ou d’une équipe freelance, cette étape consiste à créer un modèle 2D ou 3D de la carte. 

A lire en complément : Comment une femme peut devenir leader ?

Il faudra y spécifier les dimensions, les composants, les interconnexions et les caractéristiques électriques. Les auteurs de cette étape doivent nécessairement être des ingénieurs électroniques. 

Dans la pratique, ils utilisent un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO). Il s’agira ici de planifier la disposition des composants et les connexions nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du circuit.

Cela peut vous intéresser : Assurez le processus de votre présentation à l'aide d'une agence powerpoint qualifiée

Dessin du circuit imprimé (PCB) 

Une fois le schéma électronique établi, il est utilisé pour créer le dessin du circuit imprimé (PCB). Avec ce dessin, l’équipe détermine l’emplacement des pistes conductrices, des composants et des trous de fixation sur la carte.

La fabrication du PCB 

La deuxième étape importante est la fabrication du circuit imprimé. Elle consiste à créer une plaque de matériau isolant, sur laquelle sont déposés les composants électroniques et les interconnexions. Le circuit imprimé est fabriqué par un procédé de sérigraphie, qui consiste à appliquer des couches de cuivre sur la plaque, puis à les graver pour créer les pistes et les voies. 

Le PCB est donc fabriqué en utilisant des matériaux isolants recouverts de cuivre. Le plus souvent, l’équipe chargée de la tâche utilise la photolithographie, où le dessin du PCB est reproduit sur une plaque photosensible. Cela guide l’application d’un revêtement photosensible sur le cuivre. Les parties non protégées sont ensuite gravées, créant les pistes conductrices.

Le placement des composants 

Après ce point, il y a le placement des composants. Ici, il faudra placer les composants électroniques sur le circuit imprimé. Cela se fait par un robot de placement qui utilise un système de vision pour positionner les composants avec précision.

Le soudage 

Les composants posés sur le PCB doivent y être fixés par soudage. Cela peut être fait manuellement pour des prototypes ou en utilisant des machines automatisées pour des productions à grande échelle. 

La quatrième étape est le soudage. Toutefois, le meilleur choix serait le soudage par robot. Cet outil utilise un bras de soudure pour appliquer la chaleur nécessaire et crée des connexions électriques solides entre les composants et les pistes du PCB.

L’inspection visuelle et les tests 

Une fois le soudage terminé, une inspection visuelle est effectuée pour détecter d’éventuelles erreurs. Puis les experts passent aux tests pour s’assurer que la carte fonctionne correctement. 

En termes plus pratiques, ces tests peuvent inclure des mesures de continuité, des tests de tension, et d’autres procédures spécifiques au type de carte. Ils sont surtout réalisés par un banc de test, qui utilise des signaux électriques pour vérifier la fonctionnalité de la carte électronique.

L’assemblage final 

À l’étape suivante, il revient aux ingénieurs de corriger les défauts et erreurs détectés lors des tests. Ces erreurs peuvent provenir de n’importe laquelle des étapes précédentes. Si la carte électronique fait partie d’un produit plus grand, elle est intégrée dans l’assemblage final.